http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/05/14/feature-02

Sécurité |

2018-05-14

Le bilan s'alourdit après une explosion dans le centre d'Idlib

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Des membres de la défense civile syrienne et des bénévoles secourent des blessés piégés dans l'Hôpital provincial d'Idlib survenue samedi 12 mai dans le centre d'Idlib. [Photo fournie par Oussama Qanbar]
Des membres de la défense civile syrienne et des bénévoles secourent des blessés piégés dans l'Hôpital provincial d'Idlib survenue samedi 12 mai dans le centre d'Idlib. [Photo fournie par Oussama Qanbar]

L'explosion d'une voiture piégée dans la soirée du samedi 12 mai dans la ville d'Idlib, dans le nord de la Syrie, a fait au moins 28 morts et de nombreux blessés, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Au moins cinq civils et dix membres de l'alliance Tahrir al-Sham font partie des victimes, ainsi que huit autres personnes soupçonnées appartenir à « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), a ajouté l'observatoire.

D'après Rami Abdel Rahman, directeur de l'observatoire, cet attentat à la voiture piégée visait un tribunal d'Idlib mis en place par Tahrir al-Sham, où des membres suspectés de l'EIIS étaient retenus prisonniers, a rapporté l'AFP.


Des membres de la défense civile syrienne et des bénévoles cherchent des blessés dans les décombres des bâtiments effondrés dans l'explosion de samedi 12 mai qui a frappé le centre d'Idlib dans la soirée. [Photo fournie par Oussama Qanbar]

Des membres de la défense civile syrienne et des bénévoles cherchent des blessés dans les décombres des bâtiments effondrés dans l'explosion de samedi 12 mai qui a frappé le centre d'Idlib dans la soirée. [Photo fournie par Oussama Qanbar]

Cette explosion survenue dans le centre d'Idlib est la dernière en date d'une série à proximité de la ville. Elle a causé d'importants dégâts matériels, en particulier à l'hôpital provincial, qui a été mis hors service, ont indiqué des témoins à Diyaruna.

Le Syndicat des organisations de soins médicaux et de secours (SOSMS) a fait savoir dans une déclaration qu'une voiture piégée avait explosé à environ 20 h 50 samedi, à moins de 25 m de l'Hôpital provincial d'Idlib.

Deux membres de l'équipe médicale figurent parmi les tués, et plus de 25 d'entre eux ont été blessés, a-t-il indiqué.

Cette très puissante explosion a secoué le district d'al-Kasih près de l'hôpital, et le palais de justice, a rapporté à Diyaruna Oussama Qanbar, infirmier à l'hôpital provincial.

Outre ces pertes humaines, l'explosion a également causé de lourds dégâts matériels, et les débris ont bloqué les routes, a-t-il poursuivi.

L'hôpital provincial hors service

L'hôpital provincial a été gravement endommagé par l'explosion survenue à proximité de son entrée, a expliqué Qanbar, ajoutant que l'intérieur avait été détruit, et que des équipements de précision de la salle de réveil, de dialyse et d'autres étaient désormais inutilisables.

L'explosion semble avoir été provoquée par un engin explosif improvisé (EEI) placé dans une voiture garée près de l'entrée de l'hôpital, a-t-il indiqué.

De nombreux blessés ont été retirés des décombres, et la défense civile syrienne a travaillé pendant plus de trois heures pour secourir quatre hommes pris au piège, a-t-il rapporté.

Certains des blessés sont dans un état critique et instable, et ils sont actuellement opérés dans d'autres hôpitaux de la région, a ajouté Qanbar.

Qanbar a fait savoir que cette explosion n'était pas surprenante pour les habitants de la ville, car il y a eu une vague d'attentats à la bombe dans la région – plus de 50 en un mois.

Ces attaques se poursuivent malgré les mesures de sécurité strictes prises par la Police indépendante d'Idlib et les groupes d'opposition, a-t-il déclaré, ajoutant qu'elles visent des personnalités et des activistes, mais que de nombreux civils innocents sont également tués.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha