Sécurité |
2018-05-11

L'Irak prêt à déployer son plan de sécurité pour les élections


Un soldat irakien stationné devant une école de la province de Diyala, qui servira de bureau de vote pour les élections législatives du 12 mai. [Photo fournie par le ministère de la Défense]
Un soldat irakien stationné devant une école de la province de Diyala, qui servira de bureau de vote pour les élections législatives du 12 mai. [Photo fournie par le ministère de la Défense]

Les préparatifs pour les élections du 12 mai en Irak sont faits, ont déclaré des responsables à Diyaruna, un plan de sécurité devant être déployé dans toutes les provinces et attribuant des responsabilités spécifiques à toutes les agences de sécurité.

Dans la province de Diyala, les préparations ont commencé tôt pour sécuriser les bureaux de vote et les zones environnantes, a fait savoir le colonel Ghaleb al-Attiya, porte-parole de la police de Diyala.

Il y a une « communication continue » entre le ministère de l'Intérieur, la Commission électorale et les appareils de sécurité afin de mettre en œuvre le plan, a-t-il précisé à Diyaruna.

« Les policiers seront chargés de la sécurisation des bureaux de vote, et des zones et routes qui y mènent », a-t-il fait savoir.

Les services de l'armée et des renseignements aideront la police en se déployant à proximité des 460 bureaux de vote de la province pour repousser toute menace, a-t-il poursuivi, et en apportant une couverture aérienne et une réponse d'urgence pour tous les incidents.

Opérations préventives

Les forces irakiennes ont renforcé les frappes préventives contre les restes de l'EIIS au cours des dernières semaines pour déjouer les plans potentiels contre les élections, a indiqué al-Attiya.

« Au cours des dernières semaines, nous avons mené des opérations à grande échelle dans plusieurs zones, et nous avons réussi à capturer pas moins de 30 personnes recherchées pour crimes et terrorisme », a-t-il rapporté.

Des caches d'armes et de munitions ont également été détruites lors de ces raids.

Dimanche 6 mai, les forces irakiennes ont arrêté deux « dangereux terroristes » dans la province de Diyala, l'un d'eux étant « l'agent administratif de la wilayat de Diyala », a fait savoir le major général Tahseen al-Khafaji, porte-parole du ministère de la Défense.

Il a été arrêté par des forces de la Direction des renseignements militaires et les a menés à une cache contenant une grande quantité d'armes et d'équipement, a rapporté al-Khafaji à Diyaruna.

Les forces de sécurité ont suivi des formations supplémentaires pour améliorer leur niveau de préparation et leur capacité à protéger les élections, a indiqué al-Attiya.

Les dernières menaces de l'EIIS à l'encontre des élections n'ont servi qu'à « inciter la peur », a-t-il déclaré.

« Les éléments terroristes sont désormais trop faibles pour lancer une attaque importante », a-t-il affirmé, soulignant le fait que « les forces de sécurité sont à la hauteur, et elles ne donneront pas aux terroristes l'occasion d'arriver à leurs fins ».

Les menaces de l'EIIS ne sont qu'un « acte de désespoir », a déclaré Khalaf al-Hadidi, membre du conseil provincial de Ninive, ajoutant que le groupe « fait partie du passé », et qu'il ne lui reste que sa propagande vide.

« Nos troupes sont bien préparées pour protéger les élections selon un plan bien pensé », a-t-il expliqué à Diyaruna, ajoutant que les 125 centres de vote principaux de Ninive seront entourés de « deux ceintures de sécurité ».

« La première est constituée de la police locale, et la seconde de l'armée », a-t-il déclaré.

Des passages ont été ouverts pour faciliter l'accès aux bureaux de vote, et des postes de contrôle sont en place pour empêcher les failles de sécurité, a-t-il rapporté, notant que les forces de sécurité resteront en dehors des bureaux pendant le vote.

Un « avenir plus radieux » pour l'Irak

La province de l'Anbar est « pleinement préparée » à organiser des élections parlementaires, a fait savoir à Diyaruna Naeem al-Koud, membre du conseil provincial.

Le plan de sécurité pour la province comprend des opérations préventives pour débarrasser le désert des cellules de l'EIIS restantes, et l'amélioration de la sécurité aux frontières pour empêcher les tentatives d'infiltration depuis la Syrie, a-t-il précisé.

Les forces de sécurité sont en alerte dans les villes de l'Anbar, a-t-il déclaré, « des patrouilles et des postes de contrôle étant en place, ainsi que des opérations de surveillance et des enquêtes pour trouver des cellules dormantes ».

« La préparation de sécurité pour les élections a été atteinte en termes d'équipement et de forces », a-t-il ajouté, notant que les forces de sécurité ont reçu une formation pour répondre aux urgences et aux menaces.

« Les élections à venir créeront un avenir plus radieux pour le pays », a affirmé al-Koud, insistant sur le fait que l'EIIS ne sera pas autorisé à le faire revenir en arrière, et que « les Irakiens avanceront pour bâtir leur démocratie ».

Aimez-vous cet article?

4 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha