Terrorisme |

2018-02-09

Les factions de l'opposition repoussent une attaque de l'EIIS à Daraa

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Les combattants de l'Armée syrienne libre stationnés dans la province rurale de Daraa ont capturé deux affiliés de « l'État islamique en Irak et en Syrie » originaires de la ville de Hayt. [Photo fournie par Yasser al-Turkmani]
Les combattants de l'Armée syrienne libre stationnés dans la province rurale de Daraa ont capturé deux affiliés de « l'État islamique en Irak et en Syrie » originaires de la ville de Hayt. [Photo fournie par Yasser al-Turkmani]

Jeudi 8 février, les factions de l'opposition syrienne ont repoussé une attaque d'une faction de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) près de la ville de Hayt, dans la province de Daraa, dans le sud de la Syrie, a expliqué un officier de l'Armée syrienne libre (ASL) à Diyaruna.

Un grand nombre d'éléments de Jaish Khalid ibn al-Walid, un affilié de l'EIIS, ont été tués ou blessés lors de cette attaque.

Les éléments de l'ASL stationnés à Daraa ont réussi à repousser cette offensive de grande ampleur, durant laquelle le groupe avait tenté de prendre d'assaut la ville de Hayt, a expliqué Yasser al-Turkmani, officier dans la brigade Tawheed Kataib Horan, l'une des composantes de l'ASL.


Un véhicule militaire de l'Armée syrienne libre renforce une position sur la ligne de front avec « l'État islamique en Irak et en Syrie » dans le sud de la Syrie. [Photo fournie par Yasser al-Turkmani]

Un véhicule militaire de l'Armée syrienne libre renforce une position sur la ligne de front avec « l'État islamique en Irak et en Syrie » dans le sud de la Syrie. [Photo fournie par Yasser al-Turkmani]


Les factions combattant sous la bannière de l'Armée syrienne libre luttent contre « l'État islamique en Irak et en Syrie » dans les régions de Daraa et de Yarmouk . [Photo fournie par Yasser al-Turkmani]

Les factions combattant sous la bannière de l'Armée syrienne libre luttent contre « l'État islamique en Irak et en Syrie » dans les régions de Daraa et de Yarmouk . [Photo fournie par Yasser al-Turkmani]

Les combats, qui ont éclaté mercredi dans la soirée, se sont poursuivis jusqu'aux premières heures de la matinée de jeudi, et ont occasionné un grand nombre de pertes, a-t-il expliqué à Diyaruna.

La mort de dix éléments de Jaish Khalid ibn al-Walid a été confirmée, et un nombre équivalent ont été blessés, a-t-il ajouté, l'Observatoire syrien des droits de l'homme faisant état d'un bilan plus élevé.

Deux véhicules militaires ont été détruits alors qu'ils tentaient de frayer un chemin aux membres de l'EIIS, et une voiture piégée a explosé alors que son conducteur tentait d'atteindre les positions de l'ASL, a-t-il ajouté.

Cinq combattants de l'ASL ont été tués lors de ces combats.

L'ASL lance un ultimatum à l'EIIS

Selon des informations, Jaish Khalid ibn al-Walid a subi de lourdes pertes ces derniers jours dans le bassin de Yarmouk, a déclaré al-Turkmani.

Avant cette récente attaque, le front de Hayt était resté calme pendant plus de six mois, a-t-il poursuivi.

« L'EIIS avait certes assiégé Hayt, mais toutes ses tentatives de lancer un assaut avaient échoué », a-t-il indiqué, soulignant que « les factions de l'ASL à Yarmouk et à Daraa ont décidé d'éliminer la présence de l'EIIS et de ses affiliés, celle de Jaish Khaled ibn al-Walid en particulier ».

Les factions de l'ASL à Daraa se sont unies pour combattre l'EIIS sous les ordres d'un commandement conjoint, le « Commandement pour l'éviction des agresseurs », a-t-il ajouté.

Ce commandement, qui chapeaute plus d'une vingtaine de factions de l'opposition, a lancé à l'EIIS et à ses affiliés un ultimatum qui a expiré début février.

Depuis, la province rurale de Qunaitra, dans le sud du pays, et celle, rurale également, de Daraa, dans l'ouest, ont été le théâtre de violents combats, a ajouté al-Turkmani.

Les opérations de l'ALS visant l'EIIS se déroulent à Hayt et dans les régions de Jubeiliyah et d'al-Hajez al-Rubaii (quadruple poste de contrôle), avec pour objectif de mettre un terme au contrôle que le groupe exerce sur plusieurs zones, notamment Sahem, Tasil, les collines de Ghashtra et Adouan.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha