Di badge fr
Di banner fr
Sécurité |
2018-02-08

Les FDS, un allié vital pour la coalition internationale

  • * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE


Les Forces démocratiques syriennes s'amassent sur la ligne de front contre « l'État islamique en Irak et en Syrie » à Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]
Les Forces démocratiques syriennes s'amassent sur la ligne de front contre « l'État islamique en Irak et en Syrie » à Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Alors que les forces de la coalition frappent sans relâche « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) le long de la vallée de l'Euphrate en Syrie, les Forces démocratiques syriennes (FDS) leur fournissent des renseignements vitaux sur le terrain.

Les forces de la coalition ont mené une série de frappes aériennes contre l'EIIS dans la région d'Albou Kamal, dans la province syrienne de Deir Ezzor, entre le 19 et le 25 janvier, effectuant soixante frappes au total, ont indiqué des responsables de la coalition le 26 janvier.

Ces frappes d'une grande précision ont permis de neutraliser près de cent cinquante éléments de l'EIIS près d'As Shafah, une ville située non loin de la frontière irakienne, le 20 janvier, ont indiqué des responsables de la coalition le 23 janvier.


Les Forces démocratiques syriennes participent aux combats contre « l'État islamique en Irak et en Syrie » dans la province rurale de Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Les Forces démocratiques syriennes participent aux combats contre « l'État islamique en Irak et en Syrie » dans la province rurale de Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Ces frappes du 20 janvier ont été le point d'orgue d'un effort de renseignement intensif qui a permis de confirmer l'emplacement d'un siège et d'un centre de commandement et de contrôle de l'EIIS dans une région exclusivement contrôlée par l'EIIS, ont-ils ajouté.

Les forces démocratiques syriennes sur le terrain ont apporté leur soutien pour l'observation des cibles avant les frappes, ont-ils ajouté, soulignant que cette combinaison de renseignements et de surveillance permanente avait été essentielle dans le succès de cette opération.

Des efforts de renseignements combinés

Cette opération a été le point d'orgue d'une surveillance étroite de la part de la coalition, qui a utilisé des moyens technologiques et des renseignements fournis par les forces au sol des FDS, a expliqué Adnan Azadi, membre de l'Asayesh (forces de sécurité intérieures kurdes).

Cette combinaison de renseignements a permis de localiser avec précision l'emplacement des éléments de l'EIIS, et une frappe a ensuite été lancée, a-t-il expliqué à Diyaruna, soulignant que ce type d'opération est le fruit de la coopération continue entre les FDS et la coalition.

« Les mouvements des FDS sur le terrain ont pu avoir lieu d'après la coordination entre les FDS et le commandement de la coalition, sur la base des renseignements obtenus par les différents moyens », a poursuivi Azadi .

Les FDS fournissent à la coalition des renseignements obtenus grâce à des activités de suivi et de surveillance menées en plusieurs points répartis dans les zones contrôlées par les FDS, a-t-il poursuivi.

Les équipes de renseignements des FDS « collectent des informations sur le terrain et suivent et vérifient chaque information », a-t-il expliqué.

Les renseignements sont également obtenus auprès d'informateurs dans des zones contrôlées par l'EIIS, a précisé Azadi, soulignant que cela souligne la profondeur des relations qui existent entre les FDS et la population locale de ces régions.

Le bras droit de la coalition

La situation sur le terrain nécessite un flux continu de renseignements pour le commandement de la coalition, afin de pouvoir débusquer les résidus de l'EIIS et les empêcher de se regrouper et de s'emparer de nouvelles zones, a expliqué Azadi.

« Il subsiste une certaine présence de l'EIIS dans les régions de l'Euphrate et de la campagne de Deir Ezzor, qui est traitée de manière quasi quotidienne, en plus des combats ouverts qui sont menés contre les éléments restant du groupe dans la région », a-t-il ajouté.

« La coalition internationale considère les FDS comme son bras droit, chargé de mener les opérations militaires sur le terrain, et qui sont intégrées aux efforts internationaux », a expliqué le major général Yahya Mohammed Ali, analyste stratégique

Les FDS « connaissent parfaitement le terrain sur lequel elles se battent et en connaissent les secrets et les moindres recoins », a-t-il expliqué à Diyaruna.

La surveillance aérienne a elle seule ne serait pas suffisante pour assurer des frappes chirurgicales ou pour obtenir des informations précises sur les rassemblements de combattants de l'EIIS, a ajouté à Diyaruna le journaliste syrien Mohammed al-Abdullah.

« Il était donc naturel que la déclaration de la coalition souligne les efforts des FDS à cet égard », a-t-il ajouté, précisant que ces forces sont réparties sur un vaste terrain et dans les zones stratégiques.

Cela leur permet de suivre les mouvements de l'EIIS et de collecter des renseignements, a-t-il précisé, ajoutant pour conclure que la coopération de la coalition avec les FDS a produit des résultats positifs.

Aimez-vous cet article?

Di icons no 3
Di banner fr
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha