Sécurité |

2018-01-11

La police de Ninive à la recherche d'éléments restants de l'EIIS à Mossoul

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Une vue d'ensemble montre un panneau sur lequel est inscrit en arabe « Ici se trouve un cimetière de l'Etat islamique en Irak et Syrie», au milieu des débris de la vielle ville de Mossoul le 9 janvier 2018. [Ahmed al-Roubaye/AFP]
Une vue d'ensemble montre un panneau sur lequel est inscrit en arabe « Ici se trouve un cimetière de l'Etat islamique en Irak et Syrie», au milieu des débris de la vielle ville de Mossoul le 9 janvier 2018. [Ahmed al-Roubaye/AFP]

La police de la province de Ninive met en œuvre un plan de sécurité pour traquer les éléments restants de « l'Etat islamique en Irak et en Syrie» (EIIS), a déclaré à Diyaruna le brigadier Watheq al-Hamadani, chef de la police de Ninive.

Le commandement de la police de la province a annoncé jeudi 11 janvier l'arrestation de huit éléments de l'EIIS qui se cachaient parmi les civils dans la ville de Mossoul.

Ils ont été capturés dans différentes parties du quartier d'al-Qadisiya al-Thania à Mossoul, a fait savoir al-Hamadani.

Les détenus ne pratiquaient actuellement aucune « activité secrète », mais avaient été des membres actifs de l'EIIS par le passé, a-t-il précisé.

Les actions pour débarrasser Mossoul des cellules dormantes de l'EIIS sont en cours et font partie d'un plan qui inclut l'armée de terre, l'armée de l'air et d'autres agences de sécurité, a-t-il fait savoir.

« Nous menons quotidiennement des raids et des recherches dans plusieurs zones pour détecter les terroristes et trouver leurs bases et leurs cellules », a-t-il déclaré.

« Nous avons arrêté et tué un grand nombre d'entre eux, et nous avons réussi à déjouer leurs plans », a déclaré al-Hamadani.

« Nous sommes sur l'offensive, contrairement à l'ennemi. »

Travail collectif

« Nos villes sont aujourd'hui très sûres grâce à l'effort collectif des forces de sécurité et le soutien sans condition de la population locale pour nos actions », a-t-il rapporté.

La police de Ninive a annoncé le 30 décembre avoir tué 23 éléments de l'EIIS en une semaine, lors d'attaques contre leur quartier général secret au sud de Mossoul.

« Nous avons reçu des signalements concernant une base terroriste sur l'une des îles du Tigre, dans la région d'Albou Saif [à 10 km au sud de Mossoul] », a déclaré al-Hamadani.

Une force commune de troupes de la police de Ninive et de l'armée, avec le soutien direct d'avions de la coalition, s'est immédiatement attaquée à la cible.

« Les forces irakiennes ont affronté des éléments de l'EIIS qui étaient retranchés dans le camp », a-t-il déclaré, ajoutant que 23 d'entre eux ont été tués pendant le raid, alors qu'un policier a été blessé.

La police de Ninive s'efforce également de lutter contre le crime organisé à Mossoul, a indiqué al-Hamadani.

Plus tôt cette semaine, elle a réussi à abattre « plusieurs gangs, le dernier comptant cinq personnes accusées de cambriolages à main armée et de vol », a-t-il ajouté.

De plus, la police a libéré mardi deux femmes enlevées dans le quartier d'al-Bakr.

Al-Hamadani a souligné que les policiers étaient prêts à se battre. « Ils travaillent avec un bon moral pour combattre le terrorisme et le crime et pour assurer la sécurité des habitants de Mossoul. »

Aimez-vous cet article?

5 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha