Di badge fr
Di banner fr
Droits de l'Homme |
2017-12-12

Les médecins appellent à l'évacuation des enfants de la Ghouta

  • * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE


Les médecins de la Ghouta orientale, assiégée par le régime  depuis 2013, n'ont pas pu sauver la vie de l'enfant Mohannad Allaoui en raison du manque de soins médicaux et de médicaments. [Photo fournie par le centre médiatique de la Ghouta ]
Les médecins de la Ghouta orientale, assiégée par le régime depuis 2013, n'ont pas pu sauver la vie de l'enfant Mohannad Allaoui en raison du manque de soins médicaux et de médicaments. [Photo fournie par le centre médiatique de la Ghouta ]

Les médecins syriens de la région de la Ghouta orientale, à l'est de Damas, demandent l'évacuation médicale immédiate de dizaines d'enfants qui se trouvent dans une situation sanitaire déplorable.

Ils ont dit qu'un récent rapport de l'UNICEF sur les effets de la violence continue dans la Ghouta orientale, sous le siège du régime depuis 2013, met en lumière l'urgence de la situation.

Dans un rapport publié dimanche 10 décembre, l'UNICEF a déclaré que les enfants de la région de la Ghouta orientale souffrent de l'une des pires crises sanitaires de la guerre syrienne.


Les enfants de la Ghouta orientale souffrent de conditions sanitaires, physiques et psychologiques difficiles à cause du siège imposé à la région. [Photo fournie par le centre médiatique de la Ghouta].

Les enfants de la Ghouta orientale souffrent de conditions sanitaires, physiques et psychologiques difficiles à cause du siège imposé à la région. [Photo fournie par le centre médiatique de la Ghouta].

Le rapport indique que 12% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë, ajoutant que "137 enfants ont besoin d'une évacuation médicale immédiate pour des problèmes allant de l'insuffisance rénale à la malnutrition sévère et aux blessures liées au conflit".

Le directeur du bureau médical d'Al-Marj, le Dr Anas Abou Yassir, a déclaré à Diyaruna que le rapport de l'UNICEF "arrive au bon moment pour sauver les enfants de Ghouta de la mort certaine qui les attend".

Cependant, le nombre d'enfants qui nécessitent une évacuation médicale est beaucoup plus élevé de celui qui a été fourni dans le rapport, a-t-il dit, ajoutant que «plus de 500 enfants» ont besoin de soins médicaux urgents.

"Des dizaines de cas sont actuellement traités par des médecins de la région de la Ghouta avec les ressources très modestes à leur disposition qui ne correspondent pas aux besoins de santé des enfants", a-t-il indiqué, annonçant un véritable désastre si l'appel de l'UNICEF n'est pas entendu.

Abou Yassir a déclaré que cinq enfants sont morts jusqu'à présent, dont le dernier, Mohannad Allawi, est décédé le 9 décembre parce qu'il n'avait pas subi une intervention chirurgicale pour sa maladie rénale.

"Les médecins ont essayé de le traiter avec les outils chirurgicaux et les médicaments disponibles dans la région, mais ce n'était pas suffisant", a-t-il expliqué.

Plus de 35 enfants se trouvent dans une situation similaire et ont besoin d'une attention urgente pour leur sauver la vie, a-t-il ajouté.

Les conditions de santé dans la Ghouta orientale ont commencé à se détériorer depuis que le siège a été imposé pour la première fois dans la région, a déclaré Abu Yassir.

"Les fournitures médicales pénètrent dans la région de temps en temps et en quantités insuffisantes", a-t-il fait valoir, ajoutant que les stockes de la plupart des vaccins pour enfants et des médicaments contre les maladies incurables, pour enfants ou adultes, ont été épuisés.

Aimez-vous cet article?

Di icons no 0
Di banner fr
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha