Sécurité |
2017-10-11

Les FDS sont « à quelques jours » de la libération d'al-Raqqa

  • * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE


Des combattants des Forces démocratiques syriennes indiquent être proches des dernières poches de combattants de « l'État islamique » à al-Raqqa. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]
Des combattants des Forces démocratiques syriennes indiquent être proches des dernières poches de combattants de « l'État islamique » à al-Raqqa. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par des avions de la coalition, libéreront dans quelques jours la ville syrienne d'al-Raqqa de « l'État islamique » (Daech), affirment des responsables de cette alliance arabo-kurde à Diyaruna.

Les FDS tiennent actuellement environ 90 % de la ville, ont-ils précisé.

« La libération de toute la ville d'al-Raqqa devrait être annoncée dans les jours qui viennent, ou vers le milieu du mois au plus tard », a indiqué à Diyaruna Moustafa Bali, responsable médias des FDS.


Des combattants des Forces démocratiques syriennes se rassemblent devant un centre d'entraînement de « l'État islamique » à al-Raqqa alors qu'ils se rapprochent du groupe. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Des combattants des Forces démocratiques syriennes se rassemblent devant un centre d'entraînement de « l'État islamique » à al-Raqqa alors qu'ils se rapprochent du groupe. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Cela dépend du bon déroulement des opérations, a-t-il précisé, soulignant que Daech utilise des civils comme boucliers humains pour ralentir la progression des FDS.

Les combats portent actuellement sur les derniers bastions de Daech dans la ville, « autour de l'Hôpital national, dans le district d'al-Fardwas, la gare et la zone entourant la place du Globe », a-t-il rapporté.

« Il aurait été possible de terminer l'opération de libération plus tôt si Daech n'avait pas exploité la présence de civils dans la ville », a-t-il fait savoir.

Des discussions pour l'évacuation en toute sécurité des civils piégés dans al-Raqqa sont en cours depuis mercredi 11 octobre, alors que les FDS se préparaient pour une dernière offensive, a signalé l'AFP.

Évacuation en sécurité pour les civils

Mardi, la coalition a déclaré que des responsables du Conseil civil d'al-Raqqa tentaient de négocier l'évacuation en toute sécurité des civils des zones encore tenues par Daech.

« Le Conseil civil d'al-Raqqa mène des pourparlers afin de déterminer le meilleur moyen de permettre aux civils pris au piège par Daech de quitter la ville, où certains sont retenus comme boucliers humains », a fait savoir la coalition.

« Ceux qui quittent al-Raqqa et dont il est prouvé qu'ils ont combattu pour Daech seront remis aux autorités locales pour en répondre devant la justice. »

Jihan Sheikh Ahmed, porte-parole des FDS, a déclaré à l'AFP qu'entre 600 et 700 combattants actifs de Daech seraient encore à al-Raqqa, avec 800 à 900 combattants blessés.

Elle a précisé que certains éléments de Daech avaient tenté de se fondre parmi les centaines de civils ayant fui la ville mardi, et qu'au moins l'un d'entre eux s'était livré aux combattants des FDS.

Selon des estimations de l'ONU, jusqu'à 8 000 personnes pourraient encore se trouver à al-Raqqa, bien que chaque jour, des groupes allant d'une dizaine à plusieurs centaines d'habitants fuient vers les FDS.

Une fois al-Raqqa libérée, le commandement des FDS décidera quand les habitants déplacés pourront rentrer, a poursuivi Bali, les opérations de ratissage devant être menées à bien pour s'assurer que la ville ne comporte aucune mine ni aucun engin explosif improvisé (EEI).

Les « boucliers humains » ralentissent la progression

Les opérations militaires auraient pu prendre fin il y a quelque temps, a déclaré à Diyaruna le commandant d'une unité des FDS, Ghassan Ibrahim, mais la règle générale des FDS et de la coalition est de minimiser les pertes civiles.

« Le groupe terroriste Daech retient toujours des milliers de civils dans la ville et les utilise comme boucliers humains », a-t-il indiqué.

Cela a grandement ralenti l'opération, a expliqué Ibrahim, et signifie que les forces de libération ont dû éroder lentement les défenses de Daech, gagnant du terrain rue par rue et quartier par quartier.

« Pendant ce temps, des équipes spécialisées retirent les mines et les EEI posés par le groupe dans le but de ralentir l'avancée des forces de libération », a-t-il rapporté.

La coalition a joué un rôle crucial dans le succès des opérations sur le terrain, grâce à des frappes aériennes de précision contre des positions de Daech dans la ville, a-t-il rapporté, ainsi qu'en fournissant de l'équipement, des armes et des munitions.

La bataille pour al-Raqqa

La bataille pour al-Raqqa se distingue par le grand nombre d'éléments de Daech dans la ville, a fait savoir Ibrahim, les combattants qui étaient positionnés dans les zones rurales de la province s'y étant réfugiés lorsqu'ils ont été attaqués.

Les réseaux de tunnels et de passages souterrains du groupe créés en perçant des trous dans les murs de bâtiments adjacents présentent un obstacle supplémentaire et doivent être détruits, a-t-il poursuivi.

Jamal al-Bakkar, habitant d'al-Raqqa de 50 ans, a déclaré à Diyaruna qu'il avait fui la ville pour rejoindre le camp d'Aïn Issa avec l'aide d'une unité des forces spéciales des FDS qui avait atteint sa maison dans la zone de l'Hôpital national et l'avait évacué avec d'autres familles.

« Les FDS essaient constamment de communiquer avec les civils qui sont encore dans la ville pour les en faire sortir », a-t-il rapporté.

« Les déplacements à l'intérieur d'al-Raqqa sont très dangereux », a-t-il ajouté, car Daech a posé des mines dans les zones où les civils se rassemblent, pour les empêcher de partir.

Des éléments de Daech ouvrent immédiatement et directement le feu sur tous ceux qui tentent de quitter la ville, a fait savoir al-Bakkar, ajoutant que des snipers sont déployés sur les hauteurs, observant les lieux où les civils se rassemblent.

Aimez-vous cet article?

Di icons no 1
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha