Sécurité |
2017-10-04

Les forces irakiennes prennent le contrôle des monts Hamrine à Diyala

  • * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE


Les forces irakiennes et leurs alliés progressent dans une région montagneuse dans le cadre de leur avance vers le bastion de « l'État islamique » d'al-Hawija, le 2 octobre. Alors que les forces de sécurité fondent sur la ville, d'autres unités se sont emparées des monts Hamrine, s'assurant que les combattants en fuite de Daech n'ont nul endroit où se cacher.  [Ahmad al-Rubaye/AFP]
Les forces irakiennes et leurs alliés progressent dans une région montagneuse dans le cadre de leur avance vers le bastion de « l'État islamique » d'al-Hawija, le 2 octobre. Alors que les forces de sécurité fondent sur la ville, d'autres unités se sont emparées des monts Hamrine, s'assurant que les combattants en fuite de Daech n'ont nul endroit où se cacher.  [Ahmad al-Rubaye/AFP]

Les forces irakiennes ont sécurisé les monts Hamrine dans la province de Diyala, empêchant de fait les combattants de « l'État islamique » (Daech) qui fuient la bataille d'al-Hawija de chercher refuge dans la région, a déclaré un responsable militaire à Diyaruna.

Pour leur part, les forces irakiennes ont progressé mercredi 4 octobre dans al-Hawija, accentuant leur assaut contre l'un des derniers bastions de Daech dans le pays, a fait savoir l'AFP.

L'armée, la police fédérale et la force de réaction rapide ont entamé une opération majeure « pour libérer le centre d'al-Hawija et la ville voisine de Riyadh », a précisé le lieutenant général Abdel Amir Rashid Yarallah, commandant des opérations à al-Hawija.


Les forces irakiennes ratissent les monts Hamrine pour y débusquer les militants de « l'État islamique » qui se cachent dans la région. [Photo fournie par le Commandement des opérations du Tigre]

Les forces irakiennes ratissent les monts Hamrine pour y débusquer les militants de « l'État islamique » qui se cachent dans la région. [Photo fournie par le Commandement des opérations du Tigre]

Des unités d'élite sont entrées dans la ville depuis le nord-ouest, sous les bombardements de l'artillerie et les tirs de missile contre les positions de Daech, a indiqué le chef de la police fédérale Raed Shakir Jawdat.

« Elles progressent bien, et ont pour objectif de prendre sept quartiers d'al-Hawija et douze objectifs vitaux », a-t-il poursuivi, sans toutefois fournir plus de détails.

Fuite impossible

La chaîne des monts Hamrine est une vaste région à la géographie complexe, qui s'étend du nord de la province de Kout au sud de celle de Mossoul, a expliqué à Diyaruna le lieutenant général Muzhir al-Azzawi, commandant des opérations du Tigre.

« Dans la partie de cette chaîne qui se trouve dans le secteur sous la responsabilité de notre commandement, dans la province de Diyala, nos forces exercent un contrôle total et tout est parfaitement sécurisé », a-t-il ajouté.

« Nous disposons de postes de sécurité et d'un déploiement militaire extrêmement important, et nos opérations se poursuivent en coopération avec le reste des formations militaires et sécuritaires et des tribus, pour traquer et éliminer tous les éléments de Daech », a expliqué al-Azzawi.

« Nous avons détruit nombre de leurs bases, le plus récemment il y a quelques jours, lorsque nous avons abattu quinze terroristes qui se trouvaient dans un camp secret situé entre la ville de Khanaqin et la région pétrolière de Khana (dans les monts Hamrine) », a-t-il ajouté.

Des véhicules, des motos, des armes et des munitions qui se trouvaient aux mains des combattants de Daech ont été incendiés, a-t-il expliqué.

Des opérations préventives de ce type ont joué un rôle majeur pour faire avorter les attaques de Daech dans les villes de la région de Diyala, a ajouté al-Azzawi.

« Aujourd'hui, Diyala est sécurisée et les déplacements des personnes et l'activité agricole et commerciale s'effectuent normalement, et nos forces élimineront n'importe quel membre de Daech qui tentera de perturber cet état de stabilité », a-t-il précisé.

Nulle part où se cacher

Il reste quelques cellules dormantes de Daech, a poursuivi al-Azzawi, « mais nous les traquons et appréhendons régulièrement leurs membres ».

« Le danger qu'elles représentent disparaîtra dès que la ville d'al-Hawija sera reprise et que leurs sources de direction seront défaites », a-t-il ajouté.

Daech a perdu de nombreuses parties des monts Hamrine, notamment Makhoul, l'aéroport al-Fatha (al-Malih) et les champs pétroliers d'Allas et d'Ajeel, a-t-il poursuivi, soulignant que la bataille pour la libération d'al-Hawija « mettra un terme définitif à la présence terroriste ».

Des plans de sécurité sont en place, qui répondent à tous les défis potentiels « et traitent toutes les sources de menaces », a-t-il ajouté.

Les forces de sécurité « ne permettront pas aux terroristes de s'enfuir d'[al-Hawija] pour passer dans Hamrine et les villes de Diyala », a conclu al-Azzawi. « Nous sommes prêts à lutter contre toute tentative d'infiltration et serons sur nos gardes. »

Aimez-vous cet article?

Di icons no 13
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha