Sécurité |
2017-09-22

Les forces irakiennes chassent l'EIIS de la ville d'Anah à l'Anbar

  • * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE


Les forces irakiennes se déploient près de la ville d'Anah plus au nord dans l'Anbar. Ils ont réussi vendredi 22 septembre à chasser "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" de la ville. [Photo de la page Facebook du régiment d'urgence de l'Anbar]
Les forces irakiennes se déploient près de la ville d'Anah plus au nord dans l'Anbar. Ils ont réussi vendredi 22 septembre à chasser "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" de la ville. [Photo de la page Facebook du régiment d'urgence de l'Anbar]

Les forces irakiennes ont repris vendredi 22 septembre la ville d'Anah, l'un des rares bastions restants de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) dans l'Anbar.

La nouvelle victoire a eu lieu alors que les forces irakiennes poursuivent une opération militaire majeure qui a commencé il y a une semaine pour chasser l'EIIS de la partie la plus occidentale du pays.

Les forces irakiennes ont mené l'opération sur deux axes.

Ils se sont déplacés vers le nord de la ville d'al-Rautba, en reprenant la ville d'Akashat sur leur chemin, et s'approchent maintenant de la ville d'al-Qaim du côté sud.

Et ils se sont déplacés vers l'ouest à partir d'al-Sakra à l'ouest de Haditha vers Anah.

Des unités du Commandement des opérations d'Al-Jazira, de l'armée et des tribus du Haut-Euphrate ainsi que des brigades occidentales participent à l'opération, a déclaré Karim al-Karbouli, membre du conseil provincial de l'Anbar.

La force aérienne irakienne et celle de la coalition fournissent un soutien aérien, a-t-il déclaré à Diyaruna.

Les forces qui se dirigeaient mardi vers l'ouest de Haditha ont réussi à libérer la région d'al-Rayhana de l'EIIS, a-t-il dit.

"Ensuite, ils ont fait leur chemin vers l'ouest et ont pu pousser à Anah, atteint le complexe gouvernemental, puis récupérer la ville entière", a-t-il affirmé.

Dans leur avancée, les forces n'ont pas rencontré une résistance significative de la part de l'EIIS, dont les combattants ont fui vers la ville voisine de Rawa, a indiqué Al-Karbouli.

Triple attentat suicide déjoué

L'EIIS a lancé une attaque jeudi soir, en utilisant trois camions conduits par des kamikazes, pour entraver l'avance des forces de sécurité à Anah.

Mais les avions de combat de la coalition ont pu détruire deux véhicules, alors que l'armée a détruit le troisième à distance, contrecarrant l'attaque, a déclaré Al-Karbouli.

Les équipes d'ingénierie irakiennes ont réussi à faire exploser des centaines de dispositifs explosifs improvisés (DEI) et des mines plantées par l'EIIS des deux côtés de la route depuis al-Rayhanna à Anah, a-t-il ajouté.

Des centaines d'autres DEIs plantés autour de la ville ont également été détonés.

Ces explosifs ont entravé le progrès des unités dans une certaine mesure, a souligné Al-Karbouli, mais la tâche a finalement été accomplie, et l'EIIS a été chassé de ses bastions clés à l'ouest de l'Anbar.

"La libération d'Anah est un coup dur pour l'organisation, qui souffre d'un effondrement complet dans ses rangs et dans le moral de ses combattants", a-t-il déclaré.

La brigade du haut Euphrate, composée de tribus de l'ouest de l'Anbar, a apporté son soutien aux troupes en progression, a annoncé le chef de la brigade, Cheikh Mohammed Hamad al-Doulaimi.

"Nos combattants se dirigent vers l'avant avec un grand enthousiasme dans la lutte pour restaurer leurs zones et éliminer les gangs de l'EIIS", a-t-il dit à Diyaruna.

Après la reprise d'Anah, les unités se rendront à Rawa et à al-Qaim, où se déroulera la grande bataille de libération, a indiqué Al-Doulaimi.

Aimez-vous cet article?

Di icons no 14
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha

Di blue bubble 1 COMMENTAIRE (S)

yassin | 2017-11-01

Le gouvernement central qui dirige la République d'Irak refuse de révéler la vérité au monde par crainte de son peuple de peur qu'il soit tué sur la base de ses sectes. Ceux qui sont appelés les savants du monde ont volé les dons divins. Le monde entier a été témoin d'ouragans en Floride, au Mexique et au Japon. Il y a des détails qui sont très secrets.

Répondre