Les célébrations de Laylat al-Qadr annulées à Mossoul


Des fidèles participent à des prières à la mosquée al-Khair dans l'ouest de Mossoul. Les responsables de la province de Ninive ont décidé de ne pas tenir les célébrations de Laylat al-Qadr cette année pour protéger les gens contre des "attaques potentielles de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie". [Photo fournie par la Direction de la Dotation sunnite de Ninive]

Des fidèles participent à des prières à la mosquée al-Khair dans l'ouest de Mossoul. Les responsables de la province de Ninive ont décidé de ne pas tenir les célébrations de Laylat al-Qadr cette année pour protéger les gens contre des "attaques potentielles de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie". [Photo fournie par la Direction de la Dotation sunnite de Ninive]

  • + AJOUTER UN COMMENTAIRE
  • Imprimer cet article
  • Augmenter Réduire

La direction de la Dotation Dunnite de Ninive a annoncé vendredi 16 juin qu'elle a annulé les célébrations de Laylat al-Qadr à Mossoul et dans toute la province.

Les musulmans considèrent la Nuit du destin" comme la plus sainte de l'année, car elle marque l'occasion où le Coran a été révélé au Prophète Mohammed.

La décision de suspendre les célébrations était une mesure de précaution visant à empêcher que "l'Etat islamique en Irak et en Syrie (EIIS) cible les événements, a déclaré la direction.

La direction "a décidé de ne pas ouvrir de mosquées à Mossoul et dans la province en général pour les fêtes religieuses et les prières de Laylat al-Qadr", a indiqué Cheikh Mohammed al-Shammaa, imam et prédicateur de la mosquée al-Nabi Yunous.

"Les mosquées seront ouvertes pour les cinq prières [quotidiennes] et la prière du vendredi seulement "pendant le Ramadan, a-t-il dit à Diyaruna.

La décision a été prise après avoir consulté les responsables de la sécurité de Ninive pour ouvrir les lieux de culte pour les événements religieux que la Direction des dotations sunnites a eu chaque année avant que l'EIIS ne capture Mossoul en juin 2014.

"La mesure a été prise pour des raisons de sécurité", a souligné Al-Shammaa, notant qu'il n'y avait pas eu "de menaces terroristes confirmées".

La décision a été prise de protéger les civils et d'éviter toute éventuelle violation de la sécurité qui gâterait la joie des gens à al suite de la libération de leurs régions et de leur célébration du Ramadan pour la première fois après avoir été débarrassé de l'EIIS.

"Nous ne voulons pas donner aux éléments de l'EIIS une chance de menacer la sécurité et la stabilité des quartiers libérés de Mossoul et des autres villes de la province", a-t-il ajouté..

"La mesure de précaution se terminera à la fin du Ramadan et ne s'étendra pas à l'Aid al-Fitr ", a-t-il indiqué.

Les musulmans célèbrent les 10 dernières nuits du Ramadan avec des prières et le culte, en particulier Laylat al-Qadr.

AJOUTER UN COMMENTAIRE (Politique Commentaire) * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Test