Veillée aux chandelles pour les victimes de Camp Speicher


Des jeunes de Mossoul participent à une veillée aux chandelles pour afficher leur solidarité avec les victimes du massacre de Camp Speicher, le 12 juin 2014 [Photo tirée de la page Facebook de Mossoul]

Des jeunes de Mossoul participent à une veillée aux chandelles pour afficher leur solidarité avec les victimes du massacre de Camp Speicher, le 12 juin 2014 [Photo tirée de la page Facebook de Mossoul]

  • + AJOUTER UN COMMENTAIRE
  • Imprimer cet article
  • Augmenter Réduire

Lundi 12 juin, des jeunes de Mossoul ont organisé une veillée aux chandelles en souvenir des victimes du massacre de Camp Speicher, trois ans après que « l'État islamique » (Daech) eut tué plus de 1 500 jeunes recrues de l'armée de l'air irakienne.

Ces jeunes se sont rassemblés pour un moment de silence sur une place publique du quartier d'al-Zohour, dans l'est de Mossoul, et ont allumé des bougies pour les âmes des victimes ayant trouvé la mort dans le camp situé à l'extérieur de Tikrit, dans la province de Salaheddine.

« Des jeunes de Mossoul se sont contactés sur les réseaux sociaux et ont décidé d'organiser une veillée en mémoire du massacre de Camp Speicher, pour afficher leur solidarité avec les familles des victimes », a fait savoir Hoshyar Qassim, militant de Ninive ayant participé à l'événement.

« Des dizaines de jeunes de toutes nationalités et de toutes origines ethniques se sont réunis sur la place publique du quartier d'al-Zohour pour observer un moment de silence et allumer des bougies pour les victimes », a-t-il rapporté à Diyaruna.

« À travers cette initiative, nous avons souhaité exprimer notre condamnation de tous les massacres et crimes commis par les terroristes lors de leur occupation de notre ville il y a trois ans, et qu'ils continuent de commettre », a-t-il expliqué.

« Nous avons ainsi voulu souligner que notre sang est le même », a-t-il poursuivi. « Le terrorisme nous a tous touchés, et il n'a pas fait la différence entre l'une ou l'autre composante du pays. »

« Notre message est que nous sommes un peuple vivant dans une grande patrie appelée l'Irak. »

D'autres cérémonies du souvenir suivront

« Cette veillée est le début de beaucoup d'autres pour montrer notre solidarité, d'abord en tant qu'Irakiens, puis en tant qu'habitants de Mossoul, contre Daech », a fait savoir Qassim.

Donia Ammar, présidente de l'Équipe de solidarité des jeunes de Ninive, a déclaré à Diyaruna qu'elle avait pris part à la veillée avec plus de 150 jeunes hommes et femmes de Mossoul.

Cette veillée était une occasion de souvenir importante pour les victimes, a-t-elle affirmé.

« Par ce rassemblement, nous avons voulu en tant que jeunes montrer que nous partageons la peine de nos compatriotes des provinces du centre et du sud qui ont perdu leur fils dans cet horrible massacre », a-t-elle indiqué.

« Nous disons aux familles des victimes que leurs blessures sont les nôtres, que le sacrifice de leurs fils est une source de fierté pour nous tous, qu'ils seront toujours dans nos cœurs, et que nous n'oublierons jamais ce sang précieux », a-t-elle ajouté.

Elle a exprimé la volonté de l'équipe « de rendre visite aux familles des victimes pour exprimer son soutien, témoigner de sa compassion, et confirmer que la guerre contre le terrorisme a unifié tous les Irakiens ».

AJOUTER UN COMMENTAIRE (Politique Commentaire) * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Test