http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2017/01/24/feature-01

×
×
Sécurité |

La police de Ninive retourne dans les rues de Mossoul

Alaa Hussain à Bagdad

image

Les voitures de police irakiennes patrouillent de nouveau les rues de Mossoul après une absence de droit de plus de deux ans. [Photo fournie par la police de Ninive]

Des voitures de patrouille locale, avec leur couleur verte distinctive, circulent de nouveau dans les rues des régions libérées de la province de Ninive.

Ces voitures sont un signe visible du rétablissement de l'Etat de droit dans ces régions après plus de deux ans d'absence de l'Etat suite à l'incursion de "l'Etat islamique en Irak et au Levant" (EIIL).

Des unités d'escadrons mobiles ont été positionnées aux intersections des routes principales, des maisons de culte et des institutions publiques dans de nombreuses villes libérées, y compris Al-Hamdaniya, Hamam al-Alil et al-Qayyarah.

La police locale de Ninive a réussi à se réformer rapidement et à se redéployer dans la province, a déclaré à Diyaruna le maire adjoint du district de Mossoul, Hussein Ali Hajim.

"La police de Ninive a réussi à tenir le terrain dans des conditions extrêmement difficiles, avec des capacités limitées en termes d'armement et avec un soutien qui ne correspond pas à l'ampleur des défis auxquels elle fait face", a-t-il dit.

La police locale a combattu aux côtés des forces de sécurité des régions au sud de Mossoul jusqu'à l'est, a-t-il souligné, ajoutant qu'ils entrent maintenant dans la ville sous forme de bataillons pour aider à préserver sa sécurité et sa stabilité.

"Nous voyons des voitures de police locales patrouiller dans les rues des villes libérées par les forces irakiennes à Mossoul", a-t-il dit.

Hajim a appelé le gouvernement irakien à fournir un plus grand soutien à la police de Ninive en armant et en formant ses membres.

Cela comprend le rétablissement et la requalification des membres de la police avec des registres propres qui en sont partis en raison des circonstances qui prévalaient à l'époque de leur départ, mais qui souhaitent retourner au service , a-t-il noté.

La police irakienne célèbre son 95ème anniversaire

La police provinciale de Ninive a récemment célébré le 95ème anniversaire de la création de la police irakienne, a déclaré le chef de la police de la province de Ninive, le général de brigade Watheq al-Hamdani.

C'est la première fois en deux ans que l'anniversaire a été célébré dans la province, a-t-il déclaré à Diyaruna, ajoutant que la célébration a été organisée en présence d'un grand nombre d'officiers et de hauts responsables locaux.

La fête a eu lieu dans la ville d'al-Hamdaniya le 9 janvier en conjonction avec les victoires obtenues par les forces irakiennes ailleurs dans la province, a-t-il dit.

La célébration de l'anniversaire de la fondation de la police irakienne a une grande signification symbolique, a-t-il fait savoir, notant que sous l'EIIL, l'appartenance à la police de Ninive seule était punie de mort.

"Il est encourageant que la célébration de l'anniversaire coïncide avec les victoires et les réalisations des unités de sécurité à Ninive contre l'EIIL , a-t-il ajouté, notant le courage affiché par les policiers provinciaux.

La police de Ninive a réorganisé ses rangs et "les policiers ne sont guidés que par leur dévouement à la patrie", a-t-il affirmé.

Il est essentiel que la police de Ninive ait réussi à ouvrir des directions de police et des postes de police afin de rétablir l'ordre public et la vie normale dans la province, a-t-il déclaré, afin que les citoyens puissent à nouveau se sentir en sécurité.

"Certaines personnes considèrent les devoirs de la police de moindre importance que ceux de l'armée, ce qui est une erreur", a déclaré à Diyaruna le président du parti démocratique du Kurdistan à Mossoul, Mohiouddin Mazouri.

La police a un rôle énorme à jouer dans la restauration et le maintien de la sécurité en Irak, a-t-il dit, en particulier dans les circonstances actuelles.

"Le public demande à la police locale de les aider à vivre dans la dignité et l'honneur", a-t-il annoncé, ajoutant que "l'essence de leur travail est de servir les gens et de les traiter conformément à la loi, dans le respect des droits de l'homme".

Dans l'exercice de leurs fonctions, la police est tenue de placer les intérêts des citoyens au-dessus de toute autre considération, a conclu Mazouri.

Aimez-vous cet article?
2
NON

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha

Qu'Allah protège les forces de sécurité !

Répondre